PECHE-PARTAGE

Une passion, des amis, une famille
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Les secrets des pêcheurs a l' anglaise (7)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Manni
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1935
Age : 64
Localisation : Deauville
Date d'inscription : 31/05/2008

MessageSujet: Les secrets des pêcheurs a l' anglaise (7)   Lun 23 Juin - 23:03

Astuces

Quelques " combines "...


Nous avons passé en revue le matériel, les plombées, les différents types de flotteurs... Avant d'en terminer avec ces derniers, je voudrais vous faire profiter de quelques « combines » les concernant.

Etalonnage des flotteurs

Pour savoir à peu de chose près le poids supporté par mes flotteurs, je les teste à l'avance en les plombant comme on le fait avec une ligne ordinaire, dans un récipient quelconque (mais suffisamment haut) rempli d'eau : une bouteille plastique par exemple. En prenant comme référence une taille donnée de plomb, AA ou BB mais toujours la même,je constate ainsi que tel flotteur supporte par exemple trois plombs AA plus un ou deux petits plombs supplémentaires. Je marque alors le flotteur de trois petits points blancs (à la peinture). Tous les flotteurs sont ainsi marqués de sorte qu'en arrivant au bord de
l'eau, je n'ai pas besoin de « tâtonner » et je sais d'un simple coup d'œil ce qu'à peu près le flotteur choisi supportera de plombs. Si vous êtes plus méticuleux, vous pouvez écrire sur le flotteur au très fin pinceau le poids supporté « trois plombs n° AA, un plomb n° 6, un plomb n° 8 » par exemple.

L'étalonnage de tous vos flotteurs vous demandera bien sûr quelques heures mais ce travail fait en début de saison le sera une fois pour toutes et vous fera gagner du temps par la suite .


Renforcement de la peinture
Les flotteurs du type «waggler » ont souvent tendance à s'écailler spécialement ceux dont l'antenne est en plume de paon sur laquelle la peinture tient mal. Pour éviter cet inconvénient, il suffit de passer sur
la totalité du flotteur, entre le pouce et l'index, une mince couche de colle « Araldite ». Cela vous assurera une protection à toute épreuve.


Changement rapide

Etant donné que la ligne (flotteur, plombs) est montée directement sur le fil en provenance du moulinet, il est évident que, lorsqu'on veut changer de flotteur pour une raison quelconque en cours de pêche, il faut tout «démonter ».
Pour éviter cet inconvénient, j'ai cherché un système me permettant de changer de flotteur très rapidement. Et je l'ai trouvé... pour m'apercevoir que (quelque temps plus tard, il est vrai, ce qui flatte ma petite fierté !) les Anglais l'ont également découvert de leur côté.
Les grands esprits... Bref, il s'agit du procédé suivant : l'oeillet qui, habituellement, est ligaturé à la base du bouchon est, cette fois, collé dans un tube de plastique ou de caoutchouc (choisir de préférence du caoutchouc siliconé qui est imputrescible et ne se craquelé pas à la longue), et
c'est dans ce tube qu'on enfile le flotteur. Celui-ci est doté à la base d'une petite quille en bois (bambou, rotin, etc.) qui s'insérera en forçant légèrement dans le tube.

Tous mes flotteurs de type waggler sont munis de cette quille, toujours du même diamètre.
Le changement de flotteur se fait en un tournemain. Récemment, j'ai encore amélioré le système en remplaçant l'oeillet par un petit émerillon « baril » (la plus petite taille existante) ce qui réduit les emmêlages du flotteur avec les plombs et me paraît permettre un ferrage plus direct.

Bien entendu, le flotteur et son tube peuvent être employés en position fixe ou coulissante.

« Amortisseurs »

A propos de flotteur en position fixe maintenu en place entre deux plombs, j'ai constaté que ceux-ci ont tendance à se déplacer à force de lancer. J'ai découvert qu'on peut remédier à cet inconvénient
en enfilant sur le fil entre la base du flotteur (l'œillet) et les plombs de part et d'autre deux petits morceaux de tube de caoutchouc (2 mm de long et 1 mm de diamètre intérieur) qui vont, en quelque
sorte, servir d'amortisseurs.


Antennes interchangeables

Il est évident qu'à partir du moment où l'on pêche à 20 ou 30 mètres — parfois davantage — se pose un problème de visibilité du flotteur ou, au moins, du sommet de l'antenne.
Sachant que, selon l'éclairage,la luminosité, les ombres de la rive opposée, les contre-jours,voire la nature de l'eau, on voit mieux certaines couleurs que d'autres,sachant que les conditions de visibilité peuvent se modifier en cours de pêche, j'ai prévu des antennes de différentes couleurs :fluorescentes (rouges, oranges, jaunes) ou noires. Toutes ces antennes sont interchangeables, c'est-à-dire que, bruts, mes flotteurs ne comportent pas d'antenne du tout mais, enfilé et collé à l'intérieur de la partie supérieure, un petit tube de plastique (coulant de fil électrique) dans lequel j'enfile l'antenne choisie. La partie de l'antenne destinée à être enfilée doit évidemment être « standardisée ».

A suivre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les secrets des pêcheurs a l' anglaise (7)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les secrets des pêcheurs a l' anglaise (6)
» Les secrets du pêcheur à l'anglaise 6
» Les secrets de pêcheurs a l' anglaise (4)
» Les secrets des pêcheurs a l' anglaise (5)
» Les secrets des pêcheurs a l' anglaise (7)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PECHE-PARTAGE :: Les techniques :: Les articles-
Sauter vers: